Bombardements d’Alep – Lettre à Anne Hidalgo

SYRIE – Suite aux bombardements qui ont eu lieu sur Alep depuis maintenant plusieurs semaines, j’ai écrit cette lettre à Mme Hidalgo, maire de Paris, pour demander une prise de conscience et une réaction simple, symbolique et solidaire d’éveil des esprits face à un drame qui dévaste une ville et des vies. Paris, par son statut de capitale du Pays des Droits de l’Homme doit manifester son soutien.
Cette lettre a été écrite le 9 octobre et j’ai décidé de la partager ici car elle est depuis restée sans réponse.

Bonjour Madame Hidalgo,
Je me permets de vous contacter car j’estime qu’il est du rôle du citoyen d’interpeller les pouvoirs publics sur les sujets qui leur tiennent à cœur. Je me présente, je suis Marius François, étudiant en communication à l’Institut Français de Presse (Université Panthéon-Assas) et j’aimerais partager avec vous mon inquiétude concernant la faible mobilisation ambiante autour des drames que vivent les populations civiles syriennes en particulier à Alep.
Des innocents, hommes, femmes et enfants subissent jour après jour les bombardements et cette situation devrait susciter une immense prise de conscience des pays occidentaux. Les quelques images qui nous arrivent via les médias sont insoutenables. La mort est partout laissant des familles dans la peur, le deuil et l’horreur permanente. Le respect de l’humain est bafoué et des situations inadmissibles se perpétuent depuis déjà plusieurs mois.
Je pense que la réponse de la France ne doit pas être uniquement militaire mais aussi un véritable soutien, un projecteur sur ce mal qui ronge le Proche-Orient.
La France, meurtrie et touchée par les tragédies que nous gardons tous en mémoire, a reçu bien des soutiens afin de combattre la barbarie par le recueil et l’hommage. Des monuments du monde entier ont affiché le drapeau de notre patrie pour communier et partager la douleur avec nous. Soyons donc à l’image des valeurs que nous incarnons : la Liberté, les Droits de l’Homme et la main tendue vers les peuples dans le besoin. Sans prendre parti pour un camp ou l’autre, élevons la condition humaine au-dessus des conflits et de la rancœur des peuples. Éclairer la Tour Eiffel aux couleurs de la Syrie serait une façon parmi d’autres de montrer au reste du monde que Paris est solidaire, comme on l’a été avec elle.
Je ne suis pas parisien de naissance mais Paris a toujours représenté pour moi un cœur névralgique des forces de notre pays, le bastion central d’une France rayonnante et ouverte vers le monde. Nous ne sommes pas des individus centrés sur nos vies, pas uniquement du moins, nous sommes au cœur d’un monde qui connaît d’heureux événements mais aussi des massacres qui doivent être dénoncés. Je serai si fier de voir ma nouvelle ville d’adoption incarner une telle position.

 

Je sais que cette démarche est surprenante mais j’espère que vous comprendrez mon sentiment d’impuissance face à la situation et ma volonté de la mettre en évidence.

 

Je reste à votre disposition si vous souhaitez échanger sur la question. J’attends votre réponse et vous souhaite une bonne continuation dans les combats et missions qui sont les vôtres.

 

Bien cordialement,

 

Marius François
@marius_francois
www.mariusfrancois.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *