IVG, quand l’Espagne passe la marche arrière

Affiche en faveur des droits des femmes.
© http://cgttefsas.wordpress.com

Alors que la Manif pour Tous se réunit aujourd’hui dans les rues de Paris (et c’est pas l’envie qui me manque d’en parler), l’Espagne vit depuis quelques semaines un inquiétant retour dans le passé. Doc et Marthy n’ont qu’à bien se tenir quand on voit que le gouvernement Rajoy n’a même pas besoin de la DeLorean mais juste d’une bonne vieille loi anti-IVG.

Que s’est-il passé pour en arriver là ? Le 20 décembre dernier, le gouvernement espagnol présente en conseil des ministres une loi visant à diminuer le cadre du droit à l’avortement. Ainsi, si le projet de loi est validé, les femmes ne pourront mettre fin à une grossesse uniquement dans le cas d’un viol ou de risques importants pour la santé de la mère. Cette restriction laissera donc de jeunes filles de 14 ans par exemple dans l’incapacité d’avoir recours à l’IVG (en Espagne du moins puisqu’elle iront le faire ailleurs). Plus le droit à l’erreur, plus le droit à la capote qui craque, plus le droit à cette liberté acquise si difficilement en 2010.

Cette décision avait été une promesse de campagne de Mariano Rajoy pour bénéficier du vote des plus conservateurs. Oui, il faut le savoir, certaines personnes sont encore contre l’avortement, quelques en soient les circonstances. Désespérant.

Comment réagit la population ? La majorité des espagnols sont contre ce changement de cap et cette perte de droit. De nombreuses manifestations ont lieu partout dans le pays mais aussi en France où de nombreuses mobilisations de soutien s’organisent ces jours-ci.

Petite parenthèse, je tiens à m’incliner devant certains artistes qui prennent parti pour ce droit et d’autres et tout particulièrement devant Olivier Ciappa qui, à mon sens, fait évoluer les mentalités au travers de ses œuvres.

Plus d’infos sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/ciappa.olivier?fref=ts

Et pour celles et ceux qui se posent des questions et veulent des réponses fiables sur l’Interruption Volontaire de Grossesse : http://www.sante.gouv.fr/ivg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *