Access prime time, le créneau tendu du PAF

Stylish retro TV. More TV in my portfolio.
© http://www.mondial-infos.fr/

Amis des médias, bonjour ! Le prime time, ça, on connaît tous ! The Voice, L’amour est dans le pré ou encore Secrets d’Histoire, des émissions que l’on regarde après le diner, qui démarrent après 20:45. Souvent associé à des émissions à grands budgets et aux audiences plus importantes, le prime time est plus apprécié que l’access. Quoi ? Qui ? Donc ? Où ? Qu’est ce que l’access et pourquoi est-il si disputé ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre…

Créneau disputé nous disions, l’access s’étend de 18:00 à 20:00. Sur toutes les chaînes, on veut attirer le téléspectateur, les enfants mais surtout ce qu’on appelle la ménagère. Le nom fait très vieille France patriarcale mais c’est une triste réalité, il désigne la maitresse de famille qui est chargée de faire les courses. Où est le rapport avec la télé me diriez-vous ? La PUBLICITÉ, évidemment. Il faut toucher ceux qui achètent ! Comment les chaînes gagnent leur argent ? Via les pubs. Plus les audiences sont élevées, plus la page de réclam’ de 15 secondes vaut cher !

Ça c’est la base. Mais comment attirer le téléspectateur ? Plusieurs concepts existent sur ce créneau dans le domaine du divertissement : le jeu, la télé réalité et le talk-show.

Tout d’abord, parlons jeux ! Et le spécialiste dans ce domaine, c’est la première chaîne. TF1 domine littéralement l’access avec différents programmes, tous des jeux. On retrouve ainsi La famille en or, Money Drop mais aussi Le juste prix très appréciés du grand public car ne nécessitant que peu de réflexion et particulièrement familial et divertissant après l’école ou le boulot. 4 millions de téléspectateurs environ se massent devant Laurence Boccolini depuis plusieurs semaines maintenant.

Pour ce qui est de la télé réalité, deux chaînes se partagent le gigot, W9 du groupe M6 et NRJ12. Particulièrement visionnées par les ados et jeunes adultes, elles font des audiences correctes pour la TNT grâce à des programmes comme Les marseillais, Les ch’tis, Les Princes de l’Amour, Giuseppe Ristorante ou encore Les Anges de la Téléréalité (qui vient d’avoir le lancement de sa saison 6). Même si le niveau intellectuel de ces émissions relève plus du caniveau que des hautes sphères de l’Académie Française, elles ont le mérite de vider la tête et permettre de se laisser aller. D’autant plus que la télé réalité, si on prend du recul, n’abrutie pas il me semble.

Enfin, et c’est le concept le plus présent, le talk-show couvre de nombreuses chaînes. Je vais aborder trois d’entre elles, France 2, Canal+ et D8.

France 2 a choisi le talk-show. Après un échec avec Jusqu’ici tout va bien, présentée par Sofia Aram, la plus regardée du service public a décidé de ressortir un de ces atouts en termes de production, Catherine Barma. On retrouve donc Laurent Ruquier, comme à l’ancienne avec On a tout essayé, dans une émission dès le 20 janvier, L’émission pour tous. Pendant deux heures (et depuis les JO, en direct), Ruquier, huit chroniqueurs et le public en plateau avec des tablettes échangent autour de l’actualité. Si je dois donner mon avis, je pense que l’émission est un bon concept mais qu’elle a besoin de se rôder un peu, de faire venir des figures typiques comme Foresti de manière régulière et de rendre le programme plus vivant…

Zappons sur Canal avec Le Grand Journal et son Before. Concept ancien et vieillisant, il a retrouvé un souffle nouveau en septembre avec l’arrivée d’Antoine de Caunes (bien que l’ayant déjà présenté). L’avantage et le plus du Grand Journal est la diversité et la renommée parfois internationale de ses invités. Je pense par exemple à Pharrell Williams il y a une dizaine de jours. De plus, l’émission est ciblée sur deux ou trois grands sujets, abordés en profondeur et bien débattus. Alliant humour et actu, je trouve que le mélange est bien réussi.

Enfin et j’en aurai fini pour aujourd’hui, on peut parler de D8 et son célèbre Touche pas à mon Poste. Mené par Cyril Hanouna, on nous propose un décryptage des médias et des avis de chroniques maintenant bien connus. Je trouve juste dommage qu’il n’y ait pas de renouveau dans le concept depuis des mois. Une lourdeur s’installe et le melon commence à venir dans l’équipe de l’émission. C’est décevant et de plus en plus répétitif. Les semaines se suivent et se ressemblent.

Voilà, j’ai revu la majorité des programmes de l’access et je vous laisse avec Florence qui résume assez bien la situation.

5 commentaires sur “Access prime time, le créneau tendu du PAF

  1. Je viens d’apprendre l’arrêt de « l’émission pour tous » de Laurent Ruquier. Ceci est très certainement dû aux faibles audiences, du moins inférieures à 10%.
    Le concept n’était pas si mal. En revanche le plateau et sa disposition n’allaient pas du tout, le »…pour tous » à chaque « chronique » devenait répugnant: cela est trop proche de « La manif pour tous » ou du « Mariage pour tous » dont on fait une overdose à chaque manifestation de la « Manif pour tous »… Les sujets n’étaient pas tous intéressants et les débats trop courts.

    1. Oui je viens de l’apprendre moi aussi. Le concept était intéressant mais le plateau a été mal conçu et les sujets trop nombreux. Il aurait fallu cibler davantage sur deux ou trois thèmes comme le Grand Journal de CANAL+.
      J’ai découvert également dans le Tube ce midi qu’Alexia Laroche-Joubert allait produire un nouveau talk-show sur M6 animé par Valérie Damidot. À suivre.

      1. Peut-être qu’elle réussira, mais ce n’est pas parmi ses compétences… Enfin, on n’est habitué uniquement à D&CO en ce qui concerne V. Damidot alors on ne peut pas trop juger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *