Quand les problèmes de société secouent la France

copeja
Jean-François Copé
© http://www.atlantico.fr

Je sais, je ne suis pas très productif ces derniers jours mais je n’ai pas trop la tête à écrire, retour imminent dans le sud (préparatifs, déménagement, derniers moments entre amis…). Mais bon, je me suis un peu remis dans le bain, j’ai relu un peu l’actualité. Comme souvent en ce moment, le constat est déprimant. Un peu de politique et de réformes sociétales ! Ce n’est pas la priorité de la majorité des gens mais ça reste important parce qu’il est rare que ces domaines soient réformés et certains en ont bien besoin. Problèmes et oppositions, plongeons dans le débat.

Vous vous souvenez peut-être, j’avais écrit un article sur le débat de la théorie du genre et sur les contre-vérités qui régnaient jusqu’alors. Reprenons où nous en étions. La droite de la droite attaque le gouvernement là où elle peut puisqu’au niveau économique, François Hollande pratique une politique social démocrate qui leur convient (au niveau des idées) plus ou moins. Les critiques viennent donc au niveau du cap qu’a pris le président dans ses réformes des lois autour de la famille. Pourquoi ?

Le mariage pour tous passé, on ne s’attendait pas à revoir de si tôt les drapeaux bleus et roses de la Manif’ pour Tous. Et la revoilà. Le problème pointé du doigt : la légalisation de la PMA (qui existe déjà pour les couples hétérosexuels) pour les couples de même sexe dans le projet de Loi Famille. Or, cela fait plus de six mois que le Parti Socialiste martèle que la Procréation Médicalement Assistée n’y figurera pas.

Manif’ pour tous, 80.000 manifestants le 2 janvier, abandon du projet de loi le 3. Triste coïncidence et victoire de la rue. On se retrouve donc avec une sacrée débandade à gauche où les députés, eux, veulent faire passer ce projet. Rappelons-le, ce dernier contient notamment des articles concernant le rôle du beau-parent qui aurait été bien utiles. Bref, échec de mon point de vue.

On aurait pu se dire que la droite allait se satisfaire de ce beau petit bordel à gauche, c’était sans compter sur Nadine Morano ou Jean-François Copé, bien décidés à remettre l’épineuse rumeur de la théorie du genre sur le tapis ! On a donc eu droit à des affabulations délirantes, la condamnation d’un livre pour enfants intitulé « Tous à poil » ou encore la critique des ABCD de l’égalité (dispositif sensé résoudre les inégalités Femmes/Hommes dès la maternelle) dont les principales idées était défendues par l’UMP dès 2011. Blasant.

Alors on fait quoi ? On supprime tous les livres comme le suggèrent certaines associations ? On participe à la propagande d’une peur fondée sur les fantasmes de groupuscules comme Civitas qui diffuse des images du système éducatif canadien en disant que cela existe en France (éducation sexuelle en primaire) ?

J’avoue que je ne sais pas, la gauche se casse la figure, la droite se ridiculise, recule et diffuse des idées bien sombres. J’espère que cette tension bien inutile va vite s’atténuer et que les Français vont enfin se diriger vers l’ouverture d’esprit et le progrès…

4 commentaires sur “Quand les problèmes de société secouent la France

  1. La droite doit trouver quelque chose pour taper sur la gauche. Il n’est pas étonnant qu’elle nous sorte ces sottises!

    En revanche, il est regrettable que le gouvernement ait reculé; lui qui avait tenu bon pour le mariage pour tous.
    Les députés remettent au goût du jour ce que nombre de politiques ont oublié: c’est le Parlement, et surtout l’Assemblée qui fait les lois! Alors encourageons-les! Il est grand temps que la France, qui se targue d’être une grande démocratie et le pays des droits de l’Homme, fasse un grand pas pour l’Égalité et la justice!

    1. Pour mon avis sur la théorie du genre, je t’invite à lire l’article que j’ai écrit il y a une bonne quinzaine de jours. Et je ne considère pas qu’elle serait un progrès puisque c’est une invention basée sur les peurs des gens, peurs qu’il faut prendre en considération. Les programmes des ABCD de l’égalité, quand à eux, je les approuve et je les ai lus. Il faut juste se méfier des amalgames, « Tous à poil » pour ne citer que cet exemple de rumeur, n’en fait pas partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *