Vu au cinéma: « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu? » de Philippe de Chauveron

CINÉMA – Culpabilité quand tu nous tiens! Près de deux mois d’absence. Quelques broutilles personnelles, les aléas de la route par temps de pluie et la joie des maladies infantiles comme la scarlatine, peuvent justifier quelque peu mon manque de motivation.

Me revoilà donc et fin prêt pour un nouvel article cinéma. Direction Le Palace à Saumur pour se changer les idées. Parenthèse pour ceux qui ne suivent pas, je suis de retour en Indre-et-Loire pour travailler au Château d’Ussé que je commence à bien connaître (voir Ussé, Château de la Belle au Bois Dormant).

Bref, direction la salle sombre pour le film présenté comme la comédie de l’année. Je suis d’abord sceptique parce que « Bienvenue chez les Ch’tis » par exemple ne m’avait pas emballé au plus haut point. La bande annonce m’avait bien plu. Le film nous dévoile une belle ribambelle d’acteurs avec un très bon jeu, un Christian Clavier qu’on avait perdu depuis « Astérix & Obélix Mission Cléopâtre » ou « Les Visiteurs » et une Chantal Lauby hilarante. Du bon, du très très bon!

 

Pour ce qui est du scénario, il est très bien menée. Un couple catholique de bonne famille veut voir ses quatre filles bien mariées. La première épouse un musulman d’origine algérienne, la seconde s’éprend d’un juif et la troisième d’un chinois d’origine. Tous les espoirs de ce couple déprimé (parce que pas très ouverts à l’immigration voire très raciste) vont reposer sur les fiançailles de leur benjamine qui va épouser un bon catholique mais…

Sur fond de sujet sensible, Philippe de Chauveron a su, avec ses équipes, réaliser un très bon film, sans être grinçant ou pour autant « pays des Bisounours ». On sort de la salle de bonne humeur, le sourire aux lèvres et sans se poser des questions existentielles comme on peut les trouver dans les polémiques qui font rage en ce moment autour de cette comédie.

Ce film peut faire bouger les mentalités et je suis vraiment ravi du succès qu’il a pu avoir avec plus de sept millions d’entrées. Je viens d’apprendre en écrivant cet article que une suite va être envisagée et je l’attends avec impatience.

Conclusion, à voir tout simplement.

Crédit photo: Limon Yapım

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *