Retour, quand tu nous tiens !

L’automne signe de nombreux retours semble-t-il. Au rayon politique, nous sommes servi avec des nouvelles de Jean-Pierre Raffarin, quelques-unes du Sauveur de l’Humanité qui ne sont pas passées inaperçues et d’autres encore de la cavalerie anti-sodomites et perversion. Entre défaite, échec et ridicule, plongée dans la politique de cette rentrée animée.


Petit point Sénatoriales. Énième défaite de la gauche, que même les plus mauvais voyants avaient vue venir. Mais surtout belle raclée pour Jean-Pierre Raffarin. On avait cru l’oublier et on aurait peut-être préféré d’ailleurs… En bref, petit mouvement dans l’hémicycle le plus touché par embonpoint, la moitié des sièges ont été remis en jeu. Face à un certain Monsieur Larcher, notre ancien premier ministre a perdu ! Quel dommage !

6a00d8341c82d353ef016766fcef94970b-800wi
L’homme de Vitruve, l’art des proportions divines                                           © http://www.marichesse.com/

Deuxième retour et pas des moindres, mieux que le retour de Dieu sur Terre, le retour de Nicolas Sarkozy ! On l’a presque cru changé devant Delahousse il y a deux semaines sur France 2, presque alors. Le côté « Je reviens parce que je suis obligé. » a ému tous les Français aux larmes. L’homme providentiel est là, les gars, la France va rebondir ! Nuancé ce retour et vivement critiqué, ça n’a pas si bien marché que ça et puis on ne peut pas vraiment dire que c’était une surprise..

Et enfin, mon petit préféré, le retour de la Manif pour Tous, dimanche dernier. Pour Tous, ça se discute parce qu’on est loin de l’affluence de Disneyland (qui se casse la gueule ceci dit !). 500 000 gens très tolérants selon les organisateurs, 70 000 abrutis selon la Police et moi-même. Alors c’est quoi le problème cette fois-ci ? Non parce que la case mariage est coché et on n’a pas encore sorti le stylo pour cocher celles de la PMA et de la GPA. Pourquoi râler me direz-vous ? Et bien « parce qu’il faut bien de temps en temps », vous répondrais-je ! Plus sérieusement, les revendications du moment sont floues, adultes comme enfants de 5 ans ne savent pas trop pourquoi ils manifestent. La PMA fait peur mais existe déjà pour les couples hétérosexuels et la GPA est interdite.

Trois retours et trois raisons de rester sceptiques quant à la joie de revoir des vieilles connaissances.

En vous priant d’agréer mes salutations les plus distinguées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *