Vu au cinéma: « Yves Saint Laurent » de Jalil Lespert

CINÉMA – Ce soir, cinéma improvisé avec des amies. On me propose le biopic d’Yves Saint Laurent de Jalil Lespert. Je pars avec un léger préjugé, les grands critiques ne sont pas unanimes quant à sa réussite. Le film commence avec un créateur jeune et déjà animé de son don. La vingtaine, il a tout le talent qui l’a rendu célèbre. On découvre son parcours, ses amis, ses relations, la création de sa maison de haute-couture.

Honnêtement, je ne connaissais du styliste que le nom et quelques vagues créations. J’ai donc beaucoup appris, sur lui et sur le monde de la mode en général. Le film est très bien réalisé, la bande originale est bien choisie notamment sur les dernières scènes, à donner des frissons. Appréciables, les interventions de Pierre Bergé aujourd’hui en voix off, comme un témoignage. Cela nous lie à l’histoire, la rend vivante et suscite l’intérêt du spectateur pour le récit.

Globalement, on ne peut pas reprocher grand chose à un biopic au niveau du scénario, c’est la vie du personnage, on ne peut la changer. En revanche, j’émets un petit bémol au jeu d’acteur, un soupçon sur-joué. Les textes reprennent des citations du grand révolutionnaire de la mode mais cela ressemble parfois à des tirades de l’époque classique, dictées par des acteurs de la Comédie Française. Le style pompeux m’a un peu déçu bien que je ne remette pas en question les qualités de Guillaume Gallienne par exemple.

Pour faire court, je dirai que cela m’a fait découvrir un mythe et que c’est pour ça qu’il faut le voir. Ce n’est pas le film de l’année, un bon film néanmoins. Il a le mérite de lever certains tabous sur le milieu gay et ouvrira les yeux de certains sur la réalité.

 

Crédit photo: Thibault Grabherr et Anouchka de Williencourt / SND

1 commentaire sur “Vu au cinéma: « Yves Saint Laurent » de Jalil Lespert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *